Avertissement
  • JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 304

Organismes de tourisme : Pour une politique cohérente de formation et d’emploi dans la filière Tourisme

A l’aune du rapprochement des branches prévu à l’horizon 2020, la CFDT et la CFTC sont en alerte pour l’avenir des salariés des organismes de tourisme.

Petite branche de près de 2 250 entreprises au rôle primordial pour la promotion et le développement du tourisme en France, elle agit pleinement pour les entreprises afférentes : hôtels et hébergements touristiques, cafés, restaurants, structures de loisirs.

Plusieurs enjeux se posent : l’affirmation de la place des organismes de tourisme dans le secteur tourisme, la mobilité, l’évolution en compétences et la sécurisation des parcours professionnels de près de 29 000 salariés.

Tourisme en Tunisie : les syndicats franco-tunisiens signent un appel solidaire

Du 2 au 5 juin 2016, la Fédération des services CFDT, sous mandat de la Confédération, a participé à un voyage d’étude organisé par l’Union générale tunisienne du travail (UGTT), l’Office national du tourisme tunisien (ONTT) et le Consulat de Tunisie en France.

La CGT, FO, et l’Association Nationale de Coordination des Activités de Vacances Tourisme et Travail ont également participé à ce séjour.

La rencontre visait à apporter le soutien des organisations syndicales françaises aux efforts engagés par la Tunisie pour reconquérir sa position dans le monde touristique, à favoriser le développement du tourisme social et solidaire, et à faire venir les touristes via les voyages proposés par les CE.

Traumatisée par les attentats du Bardo et de la plage de Sousse en 2015, les recettes touristiques ont baissé de près de 50% du 1er trimestre 2015 au 1er trimestre 2016[1].

Le groupe d’études français, composé en majorité d’élus CE pour leurs politiques vacances tournées vers le tourisme social et de cadres syndicaux, a pu constater la désaffectation des grandes infrastructures existantes : commerces, hôtels et musées désaffectés à Tunis, Carthage, Sousse, et Hammamet.

Après une rencontre avec la Ministre du tourisme tunisien, Madame Salma Elloumi Rekik, les représentants syndicaux réunis au Siège de l’UGTT ont signé un appel « Tourisme en Tunisie - un acte de solidarité ». Les participants y décident de mettre en place un comité de suivi afin de concrétiser les engagements de ladite déclaration.

Rachat de TRANSAT France par TUI AG : la CFDT inquiète pour l'avenir des salariés des 2 groupes

La CFDT s’inquiète pour l'avenir des salariés des deux groupes.

La section CFDT du tour opérateur Transat France (propriétaire des marques Vacances Transat et Look Voyages) est en alerte suite à l’annonce de rachat par TUI AG.

Annoncé le 12 janvier 2016, le rachat de Transat France (filiale française du groupe canadien Transat AC Inc. propriétaire entre autre de la compagnie aérienne Air Transat) par le géant allemand a surpris l’ensemble des salariés.

Consulté le 11 mai 2016 sur le projet de cession, le comité d’entreprise de Transat France devait remettre son avis consultatif le 10 juin mais ayant voté une expertise, son avis consultatif est désormais attendu pour le 10 juillet 2016.

Le comité d’entreprise n’a pour le moment été consulté que sur la cession et le sera dans un second temps sur le volet social.

Or, TUI n’ayant pas pris d’engagement social dans le cadre de la promesse d’achat et aucune garantie sociale n’ayant été exigée dans les clauses de la cession, tout laisse à penser que les salariés pâtiront de ce rachat.

Face au manque d’informations données par la direction et le groupe TUI, le rachat de Transat France s’inscrit a priori plus dans la mise en valeur des marques de TUI et non dans une stratégie claire de développement vertical ou horizontal.

En effet, les deux activités similaires du groupe et le doublon dans presque tous les services fait planer l’ombre de nombreux licenciements pour les 800 salariés.

La section CFDT se mobilise pour défendre les salariés pour les prochaines étapes. Que ce soit aujourd’hui où nous devons être actifs et communiquer pour obtenir des informations ou aux échéances à venir (un CE extraordinaire aura lieu le 15 juin), la section CFDT reste mobilisée et solidaire pour que le volet social ne soit pas oublié et que les salariés ne soient pas tenus à l’écart des enjeux qui se jouent à travers ce rachat.

S'abonner à ce flux RSS

Outils

Partenaires

A propos