Projet de cession en franchise de 22 magasins Galeries Lafayette : la CFDT vigilante

Lors du Comité Central d‘Entreprise du 14 novembre 2017, la direction a annoncé son projet d’affiliation de 16 magasins CONCEPT (Agen, Angoulême, Beauvais, Belfort, Chalon sur Saône, Chambéry, Dax, La Roche Sur Yon, La Rochelle, Libourne, Lorient, Montauban, Niort, Saintes, Tarbes, Toulon) et 6 magasins CHALLENGE (Amiens, Bayonne, Besançon, Caen, Cannes et Rouen).

Plus de 1000 salariés sont concernés.

La CFDT sera très attentive à la pérennité de l'emploi, aux conditions de travail et au pouvoir d’achat des salariés des magasins qui seront affiliés.

Elections chez Manpower : Votez CFDT avant le 2 décembre !

Le compte à rebours est lancé : le premier tour des élections chez Manpower aura lieu le 5 décembre prochain. Les intérimaires et salariés des agences sont appelés à voter par correspondance avant le 2 décembre (date limite de l’envoi). Parlez-en autour de vous et ensemble faisons gagner la CFDT !

Suivez l’actualité de la CFDT Manpower sur Facebook : https://www.facebook.com/cfdtmanpower/

Lire la profession de foi en pièce jointe. 

Capture Manpo

[Parole de militant.e] La CFDT Boulanger s’affiche en grand.

Image2La Fédération des Services CFDT accompagne l’équipe syndicale de Boulanger dans sa campagne de développement. Anne-Sophie Carpentier, déléguée syndicale centrale (DSC) nous parle des actions menées par la CFDT Boulanger dans les magasins, les entrepôts et au siège.

CFDT Services - Qu’est-ce qui vous a donné l’idée de vous afficher en grand ?

Anne-Sophie – Notre stratégie de développement repose principalement sur la communication et l’utilisation des différents outils disponibles. Cela nous permet de toucher un maximum de salariés. L’affichage grand format, dans un axe de circulation important, était inédit pour nous et nous avons réalisé une affiche avec un message adressé aux 600 salariés du siège, notamment aux cadres qui sont très peu syndiqués. Cette initiative permet aussi de faire un coup de pub à la CFDT en général. Etre connu et reconnu est important pour notre action.

CFDT Services - Quels objectifs vous êtes-vous fixés avec cet affichage ?

Anne-Sophie – Beaucoup de salariés ont une mauvaise image du syndicalisme, souvent par méconnaissance. Nous voulons montrer que le syndicalisme a évolué et que l’action de la CFDT s’inscrit dans une démarche constructive et responsable ; d’autant plus que nous avons la chance d’être dans une entreprise qui se développe beaucoup, qui sait s’adapter aux évolutions du marché. Cet affichage est une expérimentation qui montre aux adhérents que nous sommes actifs. Nous espérons aussi qu’elle permettra d’engager des discussions autour de la CFDT et de provoquer des adhésions. Les résultats se verront à long terme.  

La CFDT s’invite chez l’Hyper-U de Clermont l’Hérault #ChangeonsLeTravail

Le 9 novembre dernier, dans le cadre de la journée de mobilisation CFDT #ChangeonsLeTravail, les militants et militantes du Syndicat des Services de l’Hérault (Syser 34) se sont lancés un pari.  Rencontrer des salariés du supermarché Hyper U à Clermont l’Hérault, où la CFDT n’était jusque-là pas implantée.

Cette action de proximité avait plusieurs objectifs :

  • Faire mieux connaître le syndicalisme que défend la CFDT.
  • Rendre plus visibles la CFDT dans les entreprises et expliquer son utilité.
  • Echanger avec les salariés sur leur quotidien professionnel et les difficultés qu’ils peuvent rencontrer dans l’entreprise.

Article Hérault

Pour Philippe Asker, secrétaire général du syndicat Syser 34, ce type d’initiative est primordial pour changer la vision que peuvent avoir les salariés sur le syndicalisme et développer la présence de la CFDT dans les entreprises. Cette mobilisation était d’autant plus importante que la CFDT n’était pas représentée jusqu’alors dans le magasin. Une initiative utile pour les salariés et qui se solde par une adhésion et 12 promesses d’adhésion à la CFDT !

Preuve que c’est avant tout notre présence auprès d’eux qui convainc les salariés de nous rejoindre.

CASTORAMA - GROUPE KINGFISHER : disparition de métiers et délocalisation, la CFDT est sur ses gardes

Dans le cadre de la mise en œuvre de son « dispositif d’accompagnement des projets de transformation », Castorama, enseigne du groupe Kingfisher,  a engagé en juillet un projet d’accord de méthode concernant un plan de sauvegarde de l’emploi (PSE).

Le dispositif d’accompagnement implique en effet la suppression des métiers de gestionnaires administratives, comptables au plus tard en juin 2019 (environ 170 salariés), et des assistantes RH sous 3 à 5ans (environ 80 salariées).

La CFDT s’inquiète aujourd’hui des reports successifs des réunions de négociation et des modifications du périmètre du PSE par une direction qui a, de surcroît, annoncé le 8 novembre la délocalisation en Pologne des services comptabilité et finance des sièges de toutes les enseignes du groupe Kingfisher.

Environ 500 salariés de Castorama sont concernées par le PSE. L’enseigne Brico Dépôt sera également impactée.

Pour la CFDT, ces suppressions d’emplois dans le cadre du PSE ne sont pas liées à des difficultés économiques mais à des stratégies de groupe pour une rentabilité poussée à l’extrême.

Salon des services à la personne et de l’emploi à domicile de Paris : la CFDT toujours présente !

Le salon des services à la personne et de l’emploi à domicile de la Porte de Versailles aura lieu cette année mardi 14 et mercredi 15 novembre. Cet évènement permet aux salariés du secteur de :

  • Rencontrer des structures qui recrutent
  • S’ informer sur l'emploi direct par les particuliers employeurs
  • Découvrir les formations du secteur
  • S’ informer sur les possibilités de carrière
  • Faire le point sur leurs droits et devoirs
  • Rencontrer les représentants des syndicats de salariés comme la CFDT.

Les salarié.e.s du particulier employeur, les assistant.e.s maternel.le.s et employé.e.s à domicile pourront s’informer auprès de l’équipe CFDT dont les membres, issus des secteurs des services à la personne, connaissent parfaitement leurs réalités professionnelles et sont présent.e.s à chaque édition de ce salon professionnel .

Rendez-vous au stand CFDT !

Contacter le syndicat CFDT des assistant.e.s maternel.le.s et salariés des services à la personne d’Ile-de-France :

01 42 03 88 14
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Téléchargez l’invitation gratuite :
http://www.salon-services-personne.com/salaries/

La CFDT en nette progression dans les magasins André avec près de 41% des voix

La CFDT continue son tour de force dans les magasins André, enseigne du groupe Vivarte, où le premier tour des élections professionnelles vient de se dérouler. 500 salariés répartis dans 130 sites étaient appelés aux urnes.

La CFDT a réussi à présenter une vingtaine de candidats.  Elle est dorénavant le premier syndicat chez les cadres avec 49,44% des voix et obtient les 2 postes titulaires et 1 poste suppléant pour le comité national d’établissement.

La CFDT fait un bond de 9 ½ % en passant de 31,48% à 40,96%. Une reconnaissance des salariés pour le travail de proximité réalisé par toute l’équipe de la CFDT Vivarte.

Le quorum n’ayant pas été atteint pour le collège employés, un second tour pour le comité d’établissement et les délégués du personnel aura lieu le 3 novembre.

 

Résultats du premier tour

VoixFOCGTCFTCCFDT
Cadres 6,74% 43,82% 0,00% 49,44%
Employés 19,23% 41,21% 2,75% 36,81%

 

ProgressionFOCGTCFTCCFDT
2017 15,13% 42,07% 1,85% 40,96%
2016 22,96% 43,70% 1,85% 31,48%
Δ -7,83% -1,63% 0% 9,48%

Convention collective des Salariés du particulier employeur bientôt applicable aussi dans les DOM TOM

Le 18 juillet dernier, la Fédération des Services a signé l’avenant modificatif du champ d’application géographique de la Convention collective des Salariés du Particulier Employeur afin de l’élargir à la Guadeloupe, la Guyane, la Martinique et à la Réunion qui, pour cette dernière, attendait avec impatience de pouvoir bénéficier de la couverture de la branche.

Cela sera possible dès l’entrée en vigueur de cet avenant dans les prochaines semaines.

Nouvel accord suite à l’annulation d’une partie de la convention collective des entreprises de services à la personne

La Fédération des Services CFDT est signataire de 2 accords négociés ensemble à la suite de la décision du Conseil d’Etat, saisi par la CGT, qui a annulé l’extension de quelques points de la convention collective des Entreprises de services à la personne.

Les organisations syndicales dont la CFDT ont donc accepté de négocier rapidement pour que ces points soient de nouveaux en vigueur et ont obtenu en contrepartie l’ouverture de négociations sur d’autres thèmes.

Cette première négociation avait pour objectif de rétablir la possibilité pour les employeurs de modifier les plannings des intervenants dans un délai inférieur à 7 jours et d’effectuer des heures complémentaires jusqu’à 33% (point b) de la section 3 et point i) de la section 2 du chapitre II de la partie 2). Une durée minimale de travail continue a donc été fixée à une heure (durée de travail rémunérée qui peut comporter plusieurs prestations et temps de déplacement rémunéré ou temps d’interruption rémunéré) et une contrepartie pour les salariés à temps partiel dont le délai de prévenance en cas de changement de planning est inférieur à 7 jours, contrepartie qui consiste en un droit au refus de ce changement 7 fois par an avec une confirmation par écrit de l’employeur qui rappelle les plages d’indisponibilité de l’employeur.

La mobilisation des salarié.es de BUT continue avec une nouvelle action devant le siège jeudi 19 octobre

500 salarié.es réparti.es dans plus de cinquante magasins BUT ont débrayé samedi 14 octobre. Une forte mobilisation qui témoigne d’un ras-le-bol ambiant et qui continue chaque jour sous la forme de débrayages ponctuels. Les salariés demandent l’ouverture d’une négociation pour l’amélioration de leurs conditions de travail (pression du pilotage des ventes, charge de travail en caisse, dans dépôts, au siège …). Ils revendiquent aussi une prime annuelle d’un montant équivalent à un 13è mois.  La direction de cette enseigne qui emploie près de 6000 salarié.es ne montre aucune volonté d’ouvrir le dialogue.

La CFDT, organisation syndicale majoritaire dans l’enseigne, a décidé de durcir le ton en intersyndicale avec la CFTC, FO et la CGT et appelle cette fois-ci à une mobilisation devant le siège de l’enseigne :

Jeudi 19 octobre
à partir de 14h

1 avenue Spinoza à Emerainville (Seine-et-Marne)

Télécharger le tract de l’équipe ci-dessous.

Outils


Bulletin d'adhésion


Partenaires

A propos