Primark : le discounter du textile et du social

Malgré les bons résultats de la société - 126 millions de chiffre d’affaires en 2014 et 300 millions en 2015 - Primark France ne semble pas disposée à redistribuer équitablement aux salariés le fruit de l’effort collectif.

A la demande d'augmentation de 3 % demandée par la CFDT et une revalorisation de l'ancienneté des salariés, la proposition de Primark est à la limite de l'insulte. 

La direction propose en effet  :

 - 1 centime/h brut pour les employés 

 - 7 centimes/h brut pour les agents de Maîtrise.

 - et surtout 1, 5 % d’augmentation pour les cadres. En 2015 , ils avaient bénéficié d'une augmentation de 1,1% d’augmentation. 

Pour la CFDT, la proposition de la direction exclue la majorité des salariés et est donc discriminatoire. La direction augmente le pouvoir d’achat des cadres  et fait du discount social pour les employés.

Ce manque total de considération est inacceptable pour la CFDT qui demande  la réouverture des négociations sur la base d'un dialogue social loyal et  de qualité. 

L'engagement des salariés doit être reconnu et leurs préoccupations entendues ! 

Laissez un commentaire

Attention, merci d'indiquer vos nom, prénom et votre adresse email réelle (éventuellement votre page web réelle). Les abus seront supprimés !

De même, votre commentaire doit être en relation directe avec l'article.

Si vous n'êtes pas adhérent à la CFDT, merci d'indiquer votre lieu de travail afin de vous orienter au mieux.

Pour des réponses plus rapides ou plus précises, merci de contacter directement votre syndicat CFDT.

Outils

A propos