Habillement, Cuir, Textile, Blanchisserie

Pimkie : la CFDT signe le plan de départs volontaires après consultation des salariés

La CFDT a décidé de signer l’accord pour le plan de départs volontaires qui concerne 208 emplois. Les 6 réunions de négociation et multiples propositions et contrepropositions d’un côté comme de l’autre ont permis de trouver un compromis satisfaisant. Un avis largement conforté par les résultats du sondage lancé auprès des salariés et dont 83% des répondants se sont prononcés pour la signature de l’accord.

Ce que prévoie l’accord :

  • Pour les 83 salariés des magasins dont la clause de mobilité s’applique : sans accord signé, ces 83 salariés se voyaient imposer une mutation dans un autre magasin sans avoir la possibilité de se porter volontaire pour un autre, ni de prétendre à des mesures d’indemnités. La CFDT a négocié un accord mobilité pour que ces salariés puissent se porter volontaire ou bénéficient d’indemnités.
  • La formation: la CFDT a bataillé afin d’obtenir un budget formation non proratisé et mutualisable par le biais d’une enveloppe supplémentaire en cas de dépassement. Pour les 208 salariés :

Formation d'adaptation :

- de 50 ans : 3500 €,

+ de 50 ans : 4000 €,

Formation qualifiante :

- 50 ans 7500 €

+ 50 ans 8500 €.

Egalement, une enveloppe mutualisable supplémentaire de 100 000 €. Pour les 83 mobiles : Packadge création d'entreprise et formation : 7500 € + enveloppe mutualisable supplémentaire de 40 000 €, non proratisé) ;

  • La supra légale:  dans un esprit de négociation, la CFDT a réévalué ses revendications et demandé la non proratisation du socle. La CFDT a obtenu : 

- de 3 ans à 10 ans d'ancienneté : 800 € brut par année d'ancienneté complète,

- de 10 ans à 15 ans d'ancienneté: 900 €,

- de 15 ans à 20 ans : 1000 €

- plus de 20 ans : 1100 €.

Le congé de reclassement:  la CFDT a réussi à négocier le rallongement de la durée de prise en charge qui passera à 9 mois renouvelable 3 mois, contre 6 initialement. Un Espace Info Conseil (EIC) sera mis en place à notre demande dès le 5 mars pour que les salariés puissent s’informer sur une éventuelle demande de départ volontaire (un projet étant indispensable pour y prétendre).

 

La CFDT, syndicat responsable et à l’écoute des salariés, a décidé de signer cet accord.  86% des répondants au sondage de la CFDT sont favorables à cette signature.

 

Sauver l'emploi chez Vetura (Tati, Fabio Lucci, Dégrif Mania)

Les représentants des salariés de VETURA (Tati, Fabio Lucci, Dégrif Mania) ont demandé à Agora Distribution (groupe Eram) de privilégier la solution GIFI mais aussi d'y rattacher les offres du consortium* afin qu'un maximum de magasins et donc d'emplois soient préservés.

En effet, les élus CFDT-UNSA-CGT-CFTC de VETURA  ont toujours eu la volonté de préserver tant les emplois que l'enseigne.

L’offre combinée de GIFI avec le consortium permettrait d’atteindre ces deux objectifs.

C’est d’ailleurs cette même position que le tribunal de Bobigny a privilégiée lundi 29 mai 2017, en convoquant dès aujourd’hui les repreneurs afin de faire converger leurs offres.

Les élus du comité d’entreprise de VETURA veulent favoriser le montant alloué au plan de sauvegarde de l’emploi (PSE) mais préfèrent néanmoins privilégier le nombre d’emplois sauvés et la sécurisation des parcours professionnels des salariés.

C’est pourquoi, la CFDT revendique d’ores-et-déjà les moyens pour  :

•le reclassement interne et externe ;
•la formation professionnelle qualifiante et diplômante des salariés qui seront concernés par le PSE ;
•l’accompagnement des salariés par des experts pour la recherche d'emploi ou la création d‘une entreprise. 
 

 * Foir'Fouille, Centrakor, Stokomani, Maxi Bazar et Dépôt Bingo 

Parfum de victoire pour la CFDT chez Chanel

Les salariés ont eu du nez et ont décidé d’accorder leur confiance à la CFDT.

Pour cette première implantation, protée par le Syndicat Hacuitex Ile-de-France - avec également des candidats dans le sud de la France - la CFDT s’est imposée directement à la première place.

Majoritaire dès le 1er tour avec 70% des voix, elle compte 6 élus titulaires et 3 suppléants, ainsi que 14 délégués du personnel élus dont 8 titulaires.

 

Cette élection a concerné 1200 salariés du groupe Chanel, dans le Retail  Mode, la SAS Mode, la coordination Chanel et Retail Mode Sud.

 

La CFDT sera digne de leur confiance.

Fermeture du magasin des Champs-Elysées Banana Republic (Groupe GAP) : 7 revendications CFDT pour sécuriser le parcours professionnel des salariés

Le magasin des Champs-Elysées BANANA REPUBLIC, 1500 m2, fermera ses portes dans le courant du premier trimestre 2017. 

BANANA REPUBLIC est une filiale du groupe GAP. En 2016, elle a réalisé un chiffre d'affaires de 108 065 600,00 €. Ses résultats ont diminué de 11,61% entre 2015 et 2016 mais cela n'enlève en rien sa responsabilité d'accompagner les 60 salariés concernés par cette fermeture. 

La CFDT, active sur le terrain et soutenue par les salariés, cherche les meilleures solutions d’accompagnement en négociant avec la direction GAP un plan de sauvegarde de l’emploi.

Fermeture du site Guilford Troisvilles : la CFDT appelle à une nouvelle mobilisation le 31 mai

Les salariés de Guilford Troisvilles ont décidé en assemblée générale de faire  grève le 31 mai, de 8h à 13h,  et d’organiser un rassemblement face à la sous-préfecture de Cambrai le même jour à 10h.

Ce rassemblement a pour objectif dans un premier temps de continuer à sensibiliser la population, la sous-préfecture, la Région et les services de l’État sur  la situation des salariés de Guilford Troisvilles. Dans un second temps de faire pression sur les décideurs du groupe Guilford Lear Corporation pour qu’ils reviennent sur leur décision de fermer le site .

Pour la CFDT, la fermeture du site Guilford Troisvilles aura deux impacts : la suppression des emplois et une nouvelle sanction pour le bassin d’emploi tant sur les commerces que sur l’attractivité de Troisvilles… A ce jour 42 emplois supprimés = 42 familles touchées.

Les élus CFDT sont décidés à utiliser tous les moyens pour éviter la fermeture de Guilford Troisvilles et rappeler la responsabilité du groupe Guilford Lear Corporation.

Si la fermeture ne peut être évitée, la CFDT exige des mesures d’accompagnement sérieuses pour garantir le parcours professionnel des salariés et leur permettre de retrouver un emploi le plus rapidement possible.

Voir aussi :

Outils


Bulletin d'adhésion


Partenaires

A propos