Personnel des avocats, nouvelle grille de salaires 2014

Personnel des avocats, nouvelle grille de salaires 2014 DR

Négociation salaires
1 % ou rien !

L’avarice est le châtiment des riches

Cette négociation avait commencé le 20 septembre 2013. Vendredi dernier, la délégation patronale a rendu son verdict :
  • NON pour les 250 € demandés pour les coefficients situés entre 207 et 350 !
  • NON pour que les cadres soient rémunérés au niveau du PMSS !

Les employeurs proposent 0,7 % pour toute la grille et rien de plus !

Et toujours le même refrain : pour les employeurs, en augmentant les salaires, les syndicats cassent l’emploi ! Ils menacent d’utiliser des plateformes étrangères (Maroc)…

Ce discours démontre bien que les avocats sont prêts à mettre au chômage leurs salariés au nom de leur profit.

Pour la CFDT, cette politique est irresponsable. Elle a rappelé aux employeurs que ce n’est pas en sous-payant les salariés que le service rendu au client sera de qualité. La qualité du travail a un prix ! Les organisations syndicales demandent 2 % (les prix à la consommation ayant augmenté de 0,6 % sur un an, réf. octobre).

4 suspensions de séances plus tard, nouvelle proposition des employeurs : + 0,9 %.
Refus des syndicats.
La négociation est clôturée sans qu’un accord puisse être signé.
Pas d’accord signifie pas d’augmentation obligatoire !

Les employeurs se précipitent pour aborder le point suivant de l’ordre du jour. La CFDT revient sur les salaires et leur demande de faire un effort supplémentaire.
Après 2 suspensions de séance, ultime proposition des employeurs : + 1 %.

La demande de la CFDT est bien loin d’être satisfaite. Toutefois, elle accepte de signer car, dans cette profession, trop de salariés sont dans les minimas de la grille et, sans notre signature, le pouvoir d’achat du personnel des avocats aurait été en recul.

7 Commentaires

  • Estelle
    Estelle mardi 11 novembre 2014 18:07 Lien vers le commentaire Rapporter

    Attention, ils s’agit de minimums pour 35H00, alors que bon nombre de petits cabinets sont restés à 39H00. Il convient alors de rajouter 4 heures supplémentaires majorées à 25%;
    Merci

  • BEAUVALLOT
    BEAUVALLOT mercredi 20 août 2014 09:51 Lien vers le commentaire Rapporter

    Bonjour,
    Je suis employée depuis 26 ans (en septembre) dans un cabinet d'avocat, je suis seule secrétaire et suis donc tous les dossier et je suis également chargée des procédures de saisie immobilère, or mon coefficient n'a pas augmenté depuis 20 ans et je suis toujours au coeff; 265 quels sont mes droits, mon employeur doit il modifier mon coeff car ce dernier ne correspont plus avec le travail que j'effectue. Merci de votre réponse

  • Romain
    Romain mercredi 9 avril 2014 12:14 Lien vers le commentaire Rapporter

    Votre question nécessite un examen particulier, auprès d'un référent CFDT de la convention collective.
    Pour plus d'informations, merci de contacter le SNPJ CFDT : SNPJ - CFDT, TOUR ESSOR, 14 RUE SCANDICCI, 93508 PANTIN CEDEX, 01.48.10.65.90, snpj@laposte.net, http://www.snpj-cfdt.fr.

  • FOUCAULT
    FOUCAULT vendredi 4 avril 2014 15:47 Lien vers le commentaire Rapporter

    Bonjour, j'ai une toute autre question.
    Je suis salariée auprès d'un Cabinet d'Avocat depuis maintenant bientôt 12 ans.
    Nous avons une collègue en arrêt de travail depuis un mois et nous avons accepté d'effectuer des heures supplémentaires pour combler son absence. Au maximum mes collègues et moi-même effectuons 5 heures supplémentaires par semaine.
    Lorsque les bulletins de salaire sont arrivés nous avons été étonnée de voir que les 4 premières heures supplémentaires étaient majorées à 10 % puis 25 % pour la 5ème heure effectuée.
    Après vérification, la convention collective stipule bien que pour les cabinets d'avocats jusqu'à 20 salariés (ce qui est notre cas puisque nous sommes 5 secrétaires et 1 comptable) les 4 premières heures supplémentaires sont majorées de 10 % puis 25 % les 4 suivantes et ensuite 50 %.
    Pourquoi notre convention collective prévoit-elle sur ce sujet (heures supplémentaires) des dispositions moins avantageuses que le code du travail qui lui stipule que les 8 premières heures sont majorées de 25 % puis ensuite de 50 % ?
    Il serait à mon sens opportun de soulever cette interrogation afin que notre convention collective soit aussi avantageuse que le code du travail...
    Dans l'attente de vous lire,

  • Bella
    Bella mercredi 26 mars 2014 14:41 Lien vers le commentaire Rapporter

    bonjour,
    Je travaille au sein d'un cabinet d'avocats depuis plus de 10 ans et mon
    employeur me dit que la nouvelle grille de salaire applicable au 1er janvier 2014 n'est pas rétroactive, mais s'applique à partir du moment où la grille est publiée au Journal Officiel (mars 2014).
    Or depuis le 1er janvier mon salaire minimum est inférieur de 18 euros bruts à celui prévu sur la nouvelle grille et donc même chose pour ma prime d'ancienneté.
    Je ne sais plus qui croire. pour moi la grille de salaire est applicable dès
    le 1er janvier, donc rétroactive.
    Merci de m'éclaircir sur ce point.
    Cordialement.

  • Lise VERDIER
    Lise VERDIER vendredi 14 février 2014 09:10 Lien vers le commentaire Rapporter

    La nouvelle grille s’applique dès l'extension de l’accord.
    Pour plus d'informations, merci de contacter le SNPJ CFDT : SNPJ - CFDT, TOUR ESSOR, 14 RUE SCANDICCI, 93508 PANTIN CEDEX, 01.48.10.65.90, snpj@laposte.net, http://www.snpj-cfdt.fr.

  • nowicki
    nowicki dimanche 9 février 2014 15:38 Lien vers le commentaire Rapporter

    Combien de temps faut il pour que l'augmentation de salaire apparaisse dans la convention et soit ainsi appliquée?

Laissez un commentaire

La réglementation européenne a exigé des structures qui interagissent avec des données qu'elles énoncent leur politique et leurs pratiques en la matière.
La Fédération des Services CFDT s'engage à protéger votre vie privée, et dans un soucis de transparence, votre nom et votre adresse e-mail nous servira exclusivement à vous identifier et éviter tout spam.
Le service communication de la Fédération des Services CFDT se tient à votre disposition si, conformément à la loi « informatique et libertés », vous souhaitez exercer votre droit d’accès à vos données et/ou les rectifier.
Pour nous contacter : webmaster@cfdt-services.fr

Aussi, nous vous remercions d'indiquer vos nom, prénom et votre adresse email réelle. Les abus seront supprimés !
De même, votre commentaire doit être en relation directe avec l'article.

Outils

Partenaires

A propos