Menu
Organismes de tourisme : Pour une politique cohérente de formation et d’emploi dans la filière Tourisme

Organismes de tourisme : Pour une p…

A l’aune du rapprochement des bra...

Attentat de Nice : message de solidarité de la commission exécutive de la Fédération des Services CFDT

Attentat de Nice : message de solid…

Suite à l’attentat commis à Nice,...

[Communiqué de presse] #LoiTravail De nouveaux droits à conforter pour les salariés des réseaux de franchise

[Communiqué de presse] #LoiTravail …

La CFDT-Services note avec satisf...

Le groupe Vivarte continue son strip-tease social décomplexé avec la cession de Kookai, Chevignon et Pataugas !

Le groupe Vivarte continue son stri…

Après 4 PSE chez La Halle, Kookaï...

Élections ADECCO : 2nd tour du 20 juin au 7 juillet 2016

Élections ADECCO : 2nd tour du 20 j…

Encore trop d’abstention au 1er t...

Elections 2016 : la CFDT enchaîne les succès dans les entreprises du commerce de gros

Elections 2016 : la CFDT enchaîne l…

Première organisation syndicale d...

Alliance syndicale mondiale UNI IKEA : les délégués syndicaux se coordonnent pour tous les salariés de l’entreprise

Alliance syndicale mondiale UNI IKE…

La Fédération des Services CFDT a...

L'union pour la CRPCEN remporte les élections 2016

L'union pour la CRPCEN remporte les…

La liste « Union pour la CRP...

Prev Next

Assistants Maternels et Salariés du Particulier : la CFDT a obtenu une réévaluation de +0,6% des prestations prévoyance

Au 1er janvier 2016, grâce aux négociations de la CFDT, les prestations de l’accord de prévoyance des branches des assistants maternels et des salariés du particulier employeur seront réévaluées de +0,6%.

Par exemple, les personnes qui ont une rente invalidité verront leur rente augmentée de +0,6% afin de l’ajuster à l‘augmentation du coût de la vie et du SMIC.

En savoir plus...

Salariés du particulier employeur : les ayants droit d'un employeur décédé pourront dorénavant faire les démarches de fin de contrat sans engager leur acceptation de succession

Ça y est ! Le Conseil constitutionnel a validé le 12 février dernier la loi relative à la modernisation et à la simplification du droit des procédures.

L’article 5 de cette loi, publiée au Journal Officiel le 17 février,  prévoit qu’en cas de succession d’un particulier employeur, les actes liés à la rupture du contrat de travail du salarié de l’employeur décédé (paiements des salaires et indemnités et remise des documents de fin de contrat) peuvent être accomplis par les ayants droit sans emporter leur acceptation de la succession. Les héritiers pourraient ainsi régler la fin de contrat des salariés dont le particulier employeur vient de décéder sans que ces actions signifient que les héritiers acceptent l’héritage, comme c’était la crainte jusqu’à maintenant.

Cette avancée s’inscrit dans les démarches portées par les partenaires sociaux, notamment la CFDT, pour que les salariés dont le particulier employeur décède puissent percevoir ses indemnités de fin de contrat, son dernier salaire et son attestation pour s’inscrire au chômage. Rappelons que nous avions déjà obtenu de Pôle Emploi que les salariés dont le particulier employeur est décédé puissent s’inscrire au chômage avec l’avis de décès délivré par la mairie et ses fiches de paie.

En savoir plus...
S'abonner à ce flux RSS

Secteurs

Autres Fédérations

Unions Régionales

Outils

  • Vous enregistrer
  • Vous connecter
  • Blogs
  • Courriels & Alertes
  • Forums
  • Titres RSS

Matériel


Bulletin d'adhésion

A propos

  • Contactez-nous
  • Vos réactions
  • Publicité
  • Politique de confidentialité
  • Annonces
  • Conditions d'utilisation
  • Plan du site
  • Index du site
  • Liste des auteurs
  • Nouvelles
  • Version texte

Suivez nous!