CORONAVIRUS : Déclaration de la fédération des Services

La fédération des Services CFDT s'adresse aux employeurs, organisations patronales, pouvoirs publics.

La fédération des Services CFDT assume sa mission de représenter les salariés avec responsabilité et n’entend pas semer la panique ou contribuer à la désorganisation du pays.La fédération des Services CFDT s'adresse aux employeurs, organisations patronales, pouvoirs publics.

  • La fédération des Services CFDT ne demande pas la fermeture définitive des entreprises dont l’activité est essentielle :
    • le commerce de première nécessité, l’ensemble de ses fournisseurs industriels, de ses sous-traitants et de sa chaîne logistique ;
    • la propreté hospitalière ;
    • la prévention-sécurité ;
    • les services à la personne (aide à domicile, gardiens-concierges, etc.) ;
    • l’hébergement réquisitionné ;
    • les associations d’aide alimentaire.

Dans ces secteurs, la fédération exige que les employeurs adaptent sans délai l’organisation du travail et fassent respecter les consignes de sécurité, par le dialogue social avec les représentants du personnel, quitte à suspendre l’activité pour quelques heures afin d’assurer la sécurité des salariés, des clients et des usagers. L’équipement de protection individuelle adéquat doit être de rigueur pour les salariés prioritaires (au contact de la clientèle et du public). Le déplacement des salariés doit être pris en compte dans les mesures de protection.

Les entreprises qui ont respecté le dialogue social ont pris des mesures adaptées, pratiques et utiles qui leur permettent de maintenir leur activité en toute sécurité et sérénité, pour les salariés comme pour les prestataires, les clients et les usagers.

Dans les petites entreprises, l’employeur a tout intérêt à réunir le personnel et à l’écouter pour que le travail soit exécuté dans la sécurité et la sérénité.

  • Dans les autres secteurs d’activité qui sont non essentiels à la vie quotidienne, la fédération des Services CFDT appelle à la mise en œuvre des mêmes mesures dans le dialogue social pour éviter les arrêts collectifs et individuels du travail.

Des entreprises ont choisi, après consultation des instances représentatives du personnel, de cesser plus ou moins progressivement leur activité ; d’autres l’ont maintenu en associant les salariés et leurs représentants et ont su garantir la sécurité des personnes.

  • Les pouvoirs publics doivent fournir en priorité en équipement de protection individuelle les entreprises dont les activités sont
  • La garde des enfants doit être acceptée par l’employeur dès lors que le parent remplit les conditions exigées par les autorités, y compris pour les salariés disposant d’un logement de
  • Le pouvoir d’achat des salariés doit être garanti en cas d’activité Pour aider les salariés qui se retrouveraient dans l’incapacité de rembourser leurs prêts, leur loyer et de payer les factures essentielles (énergie, eau) à cause de la baisse de leur rémunération, nous appelons à autant de souplesse et de compréhension des banques que pour les entreprises ; des mesures pourraient être prises par le gouvernement ; dans ses branches, la fédération des Services mobilise les acteurs de la protection sociale (en cas de réserves, suspension des cotisations) et les fonds de solidarité quand ils existent.
  • Les salaires doivent être versés dans les délais habituels pour rassurer les salariés, quelle que soit la situation de l’entreprise.

Nous saluons le civisme des salariés qui restent très mobilisés et déplorons le comportement de certains employeurs.

La fédération des Services CFDT appelle la population à rendre hommage aux salariés des Services qui sont exposés à la menace du virus, en première ligne pour maintenir l’activité essentielle de notre pays.

Les commentaires sont clôturés pour le moment. Merci de votre compréhension !

Outils

Partenaires

A propos