La CFDT progresse de 18 points et devient le deuxième syndicat chez Camaïeu !

La CFDT est très loin d'avoir pris une veste au premier tour des élections pour la mise en place du comité social et économique. Les 3207 salariés de l'enseignement d'habillement étaient invités à élire leurs représentants. Quatre organisations ont présenté des candidats. L'équipe CFDT enregistre la progression la plus forte et se place en deuxième position avec un score de 32.42%, juste derrière le syndicat UPAE, syndicat interne sur la pente descendante.

La participation des salariés n'ayant pas été assez forte, le second tour aura lieu le 5 décembre. D'ici là, l'équipe CFDT continue sa campagne sur le terrain avec le soutien de la Fédération des Services. 

Pour suivre l'actualité de l'équipe : https://www.facebook.com/cfdt.camaieu/ 

 

 

  • Publié dans Commerce

Bangladesh : Happening devant le magasin Camaïeu de Saint Lazare à Paris pour l'indemnisation des victimes

La fédération des Services était aux côtés du Collectif Éthique sur l'étiquette qui organisait ce mardi un Happening devant le magasin Camaïeu de Saint-Lazare. Depuis l'effondrement du Rana Plaza au Bangladesh, le 24 avril dernier, les victimes et leurs familles n'ont toujours pas été indemnisées. Le bilan de ce drame est lourd : 1129 morts et 1650 blessés, dont de nombreux blessés graves ou handicapés à vie. Un mois et demi après le drame, ces milliers de victimes et leurs familles, privées de toute ressource et obligées de s’endetter pour survivre, attendent toujours d’être indemnisées.

Les ONG et syndicats bangladais et internationaux estiment à plus de 54 millions d’euros le montant des indemnisations dues aux victimes du Rana Plaza.

En dépit de la gravité et de l’urgence de la situation, seules sept marques*, parmi les dizaines qui avaient une production au Rana Plaza, se sont engagées à indemniser les victimes. En France, aucune des marques dont des vêtements ou étiquettes ont été retrouvées dans les décombres n’a à ce jour reconnu sa responsabilité ni accepté de participer au fonds d’indemnisation des victimes.

Camaïeu, dont des étiquettes et un pantalon ont été retrouvés au milieu des gravats par des organisations locales de défense des droits des travailleurs, et filmés par des journalistes, garde le silence face à nos sollicitations répétées.

Le Collectif Éthique sur l’étiquette, Peuples Solidaires et l’intersyndicale CAMAÏEU souhaitent par cette action rappeler la marque à ses responsabilités et exiger qu’elle participe sans délais à la

légitime indemnisation des victimes et de leurs familles. La pétition appelant CAMAÏEU à indemniser les victimes, qui a recueilli plus de 236 000 signatures**, sera parallèlement adressée à l’enseigne.

Nos organisations dénoncent par cette action la négligence des multinationales européennes donneuses d’ordres, de l’industrie locale et des pouvoirs publics.

S'abonner à ce flux RSS

Outils

Partenaires

A propos