Avertissement
  • JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 304

Propreté

[Communiqué] Salariés de la propreté : les combattants du virus doivent être mieux protégés !

Dans le contexte si particulier de la crise sanitaire, l'entretien des copropriétés, des lieux continuant à recevoir du public, des hôpitaux est un impératif de santé publique : il contribue à la lutte contre la propagation du COVID-19.

Les salariés de l’ombre, en particulier ceux de la propreté, sont actuellement des maillons indispensables pour faire barrage au COVID-19.

Un grand nombre d’entreprises de propreté poursuivent leurs prestations, voire même elles les complètent avec la désinfection des portes, des poignées, des boutons d'ascenseurs, d'interphones... malgré le manque de formation et de matériel de protection du personnel

Ces entreprises et leurs salariés sont engagés dans une course sanitaire nationale. C’est une activité qui est essentielle et dont les salariés sont peu reconnus, ils mériteraient donc une prime au même titre que d’autres secteurs.

Nous interpellons donc les entreprises de propreté et leurs clients sur la responsabilité qui est la leur en cette période.

La légitime priorisation faite à la diffusion des masques FFP2 au personnel de santé ne doit pas faire oublier le personnel de propreté.

Un simple décret permettrait aux entreprises de la branche d’avoir accès aux masques de protection classiques mais essentiels pour la continuité de ce service plus que jamais indispensable.

Quelles seraient les conséquences si ces salariés de l’ombre arrêtaient toute activité dans les hôpitaux, les cliniques, les pharmacies, la grande distribution, les commerces de proximité, la SNCF, la RATP et les parties communes de nos immeubles, parce qu’ils seront infectés ?

La confédération CFDT et la fédération des Services CFDT ont interpellé très tôt le ministère du travail sur l’urgence de protéger ces salariés exposés.

La fédération des services CFDT demande aux pouvoirs publics de donner aux salariés les moyens de se protéger contre le COVID-19. Elles demandent également de les préserver de tracasseries inutiles en facilitant leur circulation et en leur donnant accès à la garde d’enfants si nécessaire.

Grève dans la société de propreté GIMN'S : les salariés demandent un 13ème mois et la régularisation de leur contrat

Avec le soutien de la CFDT, les salariés de la société de nettoyage GIMN’S affectés à Roissy, Terminal 4, sont en grève depuis le 17 février pour obtenir :

  • Le 13ème mois ;
  • Une prime de vacances de 50% du salaire ;
  • Des élections sur l’établissement de Roissy ;
  • Le passage des temps partiels en temps pleins ;
  • La régularisation des contrats pour tous les salariés, avec la signature d’un avenant conforme à l’article 7.

La pétition lancée par le syndicat Francilien CFDT de la propreté a déjà réuni  beaucoup de signatures. Malgré la pression de l’employeur qui emploie illégalement des intérimaires pour faire cesser la grève, les salariés sont déterminés à rester mobilisés. La CFDT a d’ores-et-déjà saisit l’inspection du travail et fait appel à un huissier pour faire constater le délit d’entrave.

La CFDT n’acceptera pas que l’on essaie de piétiner le droit des salariés à se faire respecter.

La CFDT enregistre une progression de 47 points dans l’entreprise de propreté ISS Facility Management

Gros carton pour l’équipe CFDT de l’entreprise ISS Facility Management (600 salariés) au terme d’une campagne menée tambours battants pour inciter les salariés à voter dès le premier tour. Un effort largement récompensé puisque la CFDT progresse de 47 points au détriment de la CGT, reléguée au deuxième rang.

Comme dans beaucoup trop de cas, les salariés n’ont pas été assez nombreux à voter. Un second tour aura donc lieu.

11ème jour de grève des salariés de TFN propreté à Roissy : la CFDT appelle à une manifestation le 17 avril et lance une cagnotte

En grève depuis plus de 10 jours, les agents de propreté de l’agence TFN Propreté Argenteuil affectés sur le site du Terminal 2G de l’aéroport de Roissy Charles de Gaulle se heurtent à une direction qui n’entend pas la gronde sociale, envoie la police et des huissiers de justice pour mettre fin, par la force, au mouvement de contestation et embauche des contrats à durée déterminée en espérant voir le conflit s’essouffler.

Avec le soutien du syndicat CFDT de la propreté d’Ile-de-France (SFP), premier syndicat en nombre d’adhérents de la CFDT, les salariés ont décidé de durcir le mouvement et appellent à une manifestation mardi 17 Avril 2018 de 9h à 13h devant le siège d’ADP Roissy.

Des centaines de manifestants sont attendus.

Les salariés dénoncent :

  • Les salaires versés de plus en plus tard ;
  • Les pressions quotidiennes ;
  • La dégradation de leurs conditions de travail ;

Les salariés réclament :

  • Des conditions de travail décentes ;
  • L’égalité des chances face aux promotions,
  • La majoration de leurs heures de travail le dimanche,
  • Les jours fériés et la nuit, un 13ème mois, etc.

Pour soutenir les salariés grévistes, le syndicat CFDT- SFP  a également lancé une cagnotte en ligne et en appel à la solidarité de tous  >>> http://www.solidarite-cfdt-sfp.corssif.org

La CFDT vire en tête chez TFN Centre

La CFDT a remporté le 1er tour des élections professionnelles (CE/DP) face à la CGT chez FTN CENTRE, dans l'établissement de Blois, avec près de 52 % des voix le 26 mars dernier.

Ces bons résultats se sont confirmés au second tour, le 10 avril 2015, où la CFDT a obtenu 3 sièges sur 6, dont 2 dans le 1er collège. La CGT obtient 2 sièges et 1 candidat sans étiquette est aussi élu.

Outils

Partenaires

A propos